Publié par : Goéland | 29 septembre 2009

Faut-il attendre que les publicitaires réfléchissent ?

Depuis quelques semaines, on peut admirer cette magnifique campagne de publicités…

Vous vous doutez déjà que cette pub m’enchante ! Le slogan final en particulier :

« Faut-il attendre que les hommes tombent enceintes pour faire de la contraception un sujet qui nous concerne tous ? »

Passons sur l’expression « tomber enceinte » (peut-être faut-il dire d’ailleurs tomber « enceint » pou un homme ?), qui ressemble trop à « tomber malade », et qui est définitivement trop péjorative, là où on devrait être au contraire émerveillé à l’idée d’accueillir une vie !

Sur le fond, cette publicité prend en fait le problème à l’envers. Le slogan part sur une mauvaise base. Comment peut-on espérer dans ces conditions obtenir une réponse juste ?

En fait, ce que les publicitaires et ceux qui mettent en place les politiques de santé n’ont pas compris, c’est que c’est justement à cause de la contraception que les hommes ne se sentent pas concernés par les éventuelles grossesses des filles.

Imaginez. Si votre femme/compagne/copine/découverte du soir (rayez les mentions que vous voulez, vous imaginez facilement à laquelle va ma préférence) prend la pilule, comment voulez-vous vous sentir impliqué en tant qu’homme ? Vous ne servez à rien dans ce dispositif, vous n’avez pas à intervenir. Et c’est exactement la même chose pour un implant, un patch, ou pire encore, un stérilet !

On remarquera au passage, à l’heure où le bio et le naturel sont à la mode, qu’il est pour le moins paradoxal de se gaver d’hormones artificielles par la bouche, par la peau, sous la peau…

Mais le principal problème, c’est que le mec n’a rien à faire, il n’est d’aucune utilité, tout est géré par la fille ! Alors évidemment il est complètement déresponsabilisé !

Et si, malgré tous ces moyens pour éviter à tout prix d’avoir des enfants, si (oserai-je dire par bonheur) un enfant pointe le bout de son nez, le mec se barrera…

Et on ne réglera évidemment pas le problème en faisant des publicités qui ne font au final que perpétuer un système intrinsèquement néfaste, en encourageant à toujours plus de contraception, fut-elle abortive (et oui, avec la pilule du lendemain, du sur-lendemain, le stérilet, un futur bébé meurt. Ce n’est pas beau à dire, mais c’est comme ça).

La seule manière de régler ce problème, c’est d’essayer de rendre les gens un peu plus responsables de leurs actes. Mais ce n’est en général pas avec de simples pubs qu’on y arrive.

Et si par malheur quelqu’un (un pape par exemple…) ose le dire, tout le monde lui tombera dessus

Advertisements

Responses

  1. Bien d’accord avec toi, notamment sur le fait que le problème est pris à l’envers, comme souvent dans ces domaines…
    Mais dis-moi, C. n’est pas au courant de ce blogue ?

    • Qui est C. ? Je suis ici incognito !!! Et sinon, mon épouse est au courant oui… heureusement !
      😛


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :