Publié par : Goéland | 21 novembre 2010

Ils ont des oreilles et n’entendent pas…

Licht des Welt, chez lemessin

Grande victoire pour les journalistes ce week-end : le Pape a admis l’usage du préservatif. A les écouter, c’est une révolution dans l’Église, qui laisse « enfin » tomber ses dogmes en matière de sexualité.

Pour ma part, je trouve qu’ils se réveillent un peu tard. En fait, c’est le 17 mars 2009 qu’ils auraient dû réagir, s’ils avaient prêté quelque attention aux propos du Saint-Père.  Mais « ils ont des oreilles et n’entendent pas » [1]…

En effet, ils avaient eu l’impression, sous Paul VI et Jean-Paul II (je crois qu’ils n’ont pas eu le temps d’emm… Jean-Paul Ier avec cela), que les Papes interdisaient l’usage du préservatif. Et ils se plaisaient à souligner le décalage entre la hiérarchie et ses acteurs de terrain, à critiquer la prétendue incohérence de l’Église, dénonçant l’irresponsabilité des uns, acclamant la liberté de penser et la rebellitude des autres. Ils criaient de joie lorsque Sœur Emmanuelle ou Guy Gilbert disaient qu’ils finissaient parfois par conseiller le préservatif [2]…

Mais ce décalage entre la base et le sommet de l’Église n’était qu’apparent. Et Benoît XVI, en professeur attentionné, qui croit toujours que ses interlocuteurs peuvent comprendre ce qu’il dit [3], a réussi une belle synthèse le 17 mars 2009 pour expliquer la position de l’Église sur le préservatif dans la lutte contre le sida.

Si on n’y met pas l’âme, [], on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution de préservatifs: au contraire, ils augmentent le problème.

Attention, il faut se concentrer pour réussir à comprendre [4] : « Si on n’y met pas l’âme, on ne peut pas résoudre ce fléau ». Donc, logiquement, « on peut résoudre ce fléau par la distribution de préservatifs si on y met l’âme » !

Et ça tombe très bien, puisque le boulot de l’Église, c’est justement de mettre l’âme un peu partout [5]. Les chrétiens, laïcs, prêtres, religieuses ou Pape, doivent mettre l’âme en toute chose, y compris dans la sexualité. On peut utiliser le préservatif, mais il faut y mettre l’âme. Et mettre l’âme dans la sexualité, c’est la chasteté ! Elle était là, la légitimation du préservatif, pour éviter la contamination d’un conjoint par exemple…

Malheureusement, les hommes sont pécheurs, et l’Église le sait parfaitement (pourquoi elle continuerait de célébrer des confessions sinon ?).  Et parfois, ils pêchent en particulier contre cette chasteté. C’est-à-dire qu’ils oublient l’abstinence hors du mariage, ou la fidélité au sein du couple. Et dans ce cas-là, évidemment, il vaut mieux que les chrétiens conseillent d’utiliser une capote que de laisser filer le Sida à tout va…

Le Saint-Père ne dit rien d’autre dans le livre qui sera publié prochainement. Jamais le Saint-Père ne dira autre chose, même si les journaux font semblant de croire le contraire depuis ce week-end. Jamais l’Église ne dira autre chose : la chasteté est plus belle que la capote ! Et même mieux : la sexualité, vécue dans la chasteté, est bonne, car voulue par Dieu !

Alors s’il vous plaît, messieurs les journalistes, foutez un peu la paix au Pape, lâchez-lui la grappe avec vos capotes (autant vous dire qu’il doit encore moins se sentir concerné que moi par ce morceau de plastique), et venez plutôt écouter ce qu’il a à vous dire, parce que ça, c’est infiniment plus beau et grand que ces polémiques ridicules :

Le Fils de Dieu, vainqueur du péché et de la mort, règne humblement sur les hommes de toutes les races et de tous les peuples, par la puissance et la grandeur de son amour.

Accueillant son règne dans nos cœurs et dans nos familles, nous devenons les artisans d’un monde de fraternité, de justice et de paix. Puisse le Christ Roi de l’Univers, bénir et protéger toute l’humanité!

C’est quand même autre chose, non ?


[1] … des bouches et ne parlent pas, des yeux et ne voient pas, des pieds et ne sentent pas !

[2] sans prendre la peine de mentionner que ces mêmes religieux commençaient par dire qu’il était préférable de s’abstenir et d’être fidèle…

[3] moi qui n’ai pas sa patience, je crois que j’aurais abandonné cette idée de me faire comprendre depuis longtemps !

[4] ce que les journalistes n’ont manifestement pas réussi à faire

[5] justement, c’est ce qui ennuie généralement les partisans de la capote, de Roméro à Act Up, que l’Église vienne parler de Dieu et de l’âme partout. Eux, ils préfèreraient voir du cul partout…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :