Publié par : Goéland | 4 novembre 2012

Un commentaire trop long…

Réponse au billet Pas le rôle des religions d’Authueil. Pardonnez l’aspect brouillon de ce billet, il est tard et je croule sous le boulot, donc je l’ai un peu bâclé…*

***

Ce qui me frappe dans les différentes prises de position des représentants des « grandes religions », c’est justement l’absence de toute référence religieuse…

Les évêques s’adressent à l’ensemble de la société. Il est donc normal qu’ils donnent des arguments qui parlent à tout le monde. Que n’entendrait-on pas s’ils disaient que la Bible condamne l’homosexualité , et que Dieu a créé l’humanité hommes et femmes ? On les accuserait de vouloir imposer une vision religieuse au monde.

Ce n’est clairement pas le cas ici. Les arguments des évêques ne sont pas religieux, ils sont basés sur un système philosophique (Thomas d’Aquin, etc.), car les évêques parlent pour ce qu’ils considèrent être le bien du monde. Donc ils parlent le « langage du monde » et non pas le « langage de l’Eglise ».

Si vous voulez lire le langage de l’Eglise, abonnez-vous aux bulletins diocésains, vous pourrez y lire des arguments religieux !

Sinon, dans une de ses interviews, le cardinal Barbarin avait dit un truc du genre « La première page de la Genèse, dans laquelle Dieu crée l’humain homme et femme, a plus de poids qu’une législation », mais c’est vrai que ce n’est pas l’argument le plus développé.

***

En ce qui concerne la Bible justement, et ses histoires pas très catholiques (ou pas très juives ), je ne vais pas me lancer dans un grand traité d’exégèse, mais vous aurez remarqué, en bon protestant lecteur de la Bible, qu’il y a une progression dans la conduite des hommes et les exigences de Dieu : il commence par exemple par donner la loi du Talion dans l’Ancien Testament, avant de demander de pardonner à ses ennemis dans le Nouveau. De même en ce qui concerne la sexualité, on a au début la polygamie (Abraham, David…) mais Dieu oriente peu à peu, pédagogiquement, son peuple vers la monogamie, prônée par le Christ.

Dans la Bible, tout le monde n’est pas parfait, mais toutes les actions ne sont pas données en exemple. Quand à Marie, c’est toujours drôle de dire qu’elle a eu recours à une PMA, mais la réalité est un peu plus complexe… et plus belle aussi !

Si la Bible est en effet complexe, il y a malgré tout des interprétations cohérentes, qui tiennent la route, sur lesquelles ont réfléchi des gens un petit peu intelligents. L’une d’elle s’appelle le Magistère de l’Eglise Catholique. Vous devriez vous renseigner, on y dit des choses pas trop connes !

***

Le rôle des religieux, si tant est qu’on en ait besoin, est d’éclairer et de conseiller. Il n’est certainement pas d’imposer des choix de société.

C’est, me semble-t-il, ce que font les évêques. Ils conseillent la société, car ils ne jugent pas bon pour la société, pour des enfants, que des familles soient basées sur des couples de même sexe. Ils n’imposent rien : parce qu’ils n’en ont pas les moyens.

Cela n’empêche pas l’Eglise de gérer le réel, au quotidien : l’Eglise accueille les couples divorcés et remariés par exemple. Le regard des chrétiens n’est certainement pas assez pur sur ces personnes. Mais je vous assure qu’elle essaie de les accueillir ! Cherchez sur google les sessions Cana Samarie par exemple. Pour les couples homosexuels, un ami prêtres que beaucoup jugeraient intégriste (pensez, il met une soutane les dimanches !) a récemment baptisé les enfants de 2 couples : 2 hommes et 2 femmes. Il les a accueillis, les a préparés au baptême. Ça ne l’a certainement pas empêché de les conseiller, de leur dire que l’Eglise pensait, au vu de l’enseignement du Christ, que leur choix de vie n’était pas le bon. Mais il s’est occupé d’eux.

L’Eglise propose des choix de vie exigeants, en disant qu’ils sont les meilleurs pour l’homme. Elle le fait en se basant sur l’Ecriture, sur son expérience de 20 siècles. Pour autant, elle vit dans le monde : elle sait comment les gens vivent. Elle sait que les hommes ne sont pas sans défauts. Mais le fait que les chrétiens soient des pécheurs ne les empêche pas d’essayer de vivre la sainteté.

***

Et après, ça viendra pleurer sur les églises vides et la chute des vocations…

Nous essayons aussi (ça devrait vous rassurer) de ne pas trop pleurer sur la baisse du nombre de chrétiens et de vocations en Europe, parce que cela serait contraire à l’Espérance que nous devons avoir. Et puis nous nous consolons en constatant que les nombre de catholiques augmente dans le monde, en nombre et en proportion. 🙂

***

Alors nous avons bien sûr d’énormes progrès à faire, auprès des divorcés et des homosexuels notamment, mais aussi auprès de nombreux autres.

Pour autant, l’Eglise se casserait vraiment la gueule, me semble-t-il, non si elle s’éloignait trop de la société, mais si elle renonçait à montrer aux hommes ce que le Christ lui a enseigné. Autrement dit, si elle se séparait du Christ.

___

* Je me rends compte que j’ai même vouvoyé Authueil… alors qu’on a été collègues !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :