Publié par : Goéland | 29 janvier 2013

Discours historique !

Merveilleux discours de Mme le Garde des Sceaux, cet après-midi, dans lequel elle s’est résolument rangée dans le camp du Progrès, de la Tolérance et des Valeurs Républicaines™, face aux obscurantistes opposés à son projet de loi.

Le mariage qui, je le disais tout à l’heure, je le démontrais avec des références historiques et juridiques, a été une institution de propriété, puisque je vous le disais le mariage a d’abord servi à marier des patrimoines, des héritages et des lignées ; il a été une institution de possession, puisque le mari et le père avaient une autorité absolue sur l’épouse et sur les enfants, il a été une institution d’exclusion, nous l’avons vu. Le mariage civil a mis un terme à une double exclusion, des croyants non catholiques¹ et certaines professions², donc toute une série de citoyens. Ce mariage qui a été une institution d’exclusion, en incluant dorénavant les couples de même sexe, va enfin devenir une institution universelle. Enfin le mariage devient une institution universelle.

Wouah. Propriété, Possession, exclusion. Des mots de riches, des mots de droite. Des gros mots quoi.

Mais si le mariage a vraiment été, pendant des siècles et des siècles, une institution si conservatrice, si patriarcale, si machiste, si réactionnaire, si intolérante, en un mot, si catholique, on se demande bien pourquoi les militants LGBT veulent tellement se l’approprier. Chers socialistes, pourquoi vouloir faire un cadeau empoisonné aux homosexuels ?

Serait-ce que vous considérez que malgré tous ces défauts, il y a dans le mariage quelque chose de grand et de beau ?

Alors, Mme le Ministre, ne soyez pas si négative… Le mariage est beau. Il l’a toujours été, même quand la société en faisait un outil de domination, même quand le consentement des époux n’était pas libre (chose pourtant exigée, de tout temps, par l’Eglise), même quand le fric primait sur l’amour. Et même si vous essayez de redéfinir ce mariage, de le tordre pour le faire correspondre à votre vision du monde, dans laquelle l’individualisme est roi, le mariage restera grand et beau.

—–

¹ Madame Taubira arrive même à dire (à partir de 4’20) que durant une grande partie de l’Ancien Régime, durant lequel les prêtres tenaient l’état-civil, et durant lequel il n’y avait pas de mariage civil, le mariage était un facteur d’exclusion. Elle a raison ! Imaginez un peu : seuls les catholiques avaient le droit de se marier dans les églises catholiques ! Oh les vilains discriminateurs !!! Heureusement qu’on ne lui a pas dit que cette honteuse exclusion était encore de mise aujourd’hui…

² En fait, la seule profession citée est celle des comédiens. Elle oublie les prostituées, auxquelles les comédiens étaient assimilés. D’ailleurs, Mme Taubira cite un magnifique exemple, celui du mariage de François-Joseph Talma avec Julie Carreau, est celui d’un comédien avec une « mondaine ». Joli combo ! On s’étonne que le curé de St Sulpice ait refusé de les marier… Notons quand même que ces mariages n’étaient pas si interdits que ça : Molière s’est bien marié…

PS : Ne manquez surtout pas sa conclusion, instant poétique trop rare dans l’hémicycle…

Publicités

Responses

  1. oui, il est bien connu que les pauvres ne se mariaient pas, hein,
    chez les chrétiens.
    c’est même limite si les femmes avaient le droit de se marier, d’ailleurs.

    tandis que dans TOUTES les autres cultures, le mariage respirait la liberté, la gratuité, l’égalité, l’amour, toussa.

    On se demande d’ailleurs pourquoi les homosexuels de l’antiquité n’ont pas institué plus tôt le mariage gay, puisque leur amour existe depuis si toujours.
    peut-être parce que leurs partenaires étaient des jeunes garçons esclaves de 12 ans qui n’avaient pas pensé à demander ce magnifique droit qui ressemble à une rose éclose…

    • Une rose éclose que regarde une Tour Eiffel assiégée ! 🙂

  2. Il me faut peut-être être un peu plus précis au sujet de ce mariage « réservé » aux catholiques.

    Mme Taubira semble douée pour appliquer à hier les principes d’aujourd’hui, anachronisme qui permet de mettre en valeur combien les siècles passés étaient arriérés. Elle ignore complètement une notion pourtant connue (je me souviens l’avoir étudiée en 4ème) : Cujus regio, ejus religio. Le problème sous l’Ancien Régime n’était pas d’être croyant ou pas : il était que l’on considérait, à l’époque – à tort certainement mais il est si simple de juger le passé – qu’un Français devait être catholique. Raison pour laquelle les officiers d’état-civil étaient les prêtres.

    Ceci dit, nous sommes aujourd’hui dans le même cas : seul le mariage civil est reconnu par l’Etat. Ceux qui ne voudraient pas passer par la mairie – comme avant 1786, ceux qui ne voulaient pas passer par l’église – ne peuvent pas se marier.

    Je vais donc imaginer ce que pourra dire un ministre dans quelques dizaines d’années, en présentant une nouvelle loi sur le mariage…
    « Au début du XXIème siècle, le mariage excluait toute une partie de la population ! Le seul mariage reconnu par l’Etat, et qui permettait donc de bénéficier de ses avantages fiscaux et patrimoniaux, était le mariage républicain, devant le Maire ! Etaient donc exclus tous ceux dont les opinions politiques étaient différentes : anarchistes, royalistes, bonapartistes, bolchéviques… ou simplement ceux qui croyaient que l’Etat n’avait pas à se mêler de leur vie sentimentale et familiale.
    Et puis les étrangers ne résidant pas en France n’avaient pas le droit de se marier dans un département français. Quelle honte pour un pays qui se voulait ouvert sur le monde !
    Ce mariage était une institution de contrôle politique, une institution xénophobe ! Mais ce mariage va enfin devenir une institution universelle… »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :