Publié par : Goéland | 10 mars 2013

Miscellanées du Conclave (5)

Jean-Paul II

Dominum Carolum, Sanctae Romanae Ecclesiae Cardinalem Wojtyla !

Le  16 octobre 1978, lorsque Jean-Paul II a été élu Pape, les Romains réunis sur la Place St Pierre ont eu la surprise immense de voir un non-Italien choisi pour être leur évêque. Karol Wojtyla est sensé avoir été le premier pontife non-Italien depuis le Hollandais Adriaan Floriszoon en 1520, devenu Adrien VI (il ne s’était pas trop foulé pour se choisir un nom…).

En faisant un bilan général des Papes, on sait qu’il y a eu une écrasante majorité d’Italiens, puis quelques Français,des Grecs, une poignée d’Allemands, quelques Espagnols, un Anglais, un Néerlandais et un Polonais…

Mais voilà, en y regardant de plus près, on se rend compte que si Adrian Floriszoon est né à Utrecht, dans les actuels Pays-Bas, il était surtout sujet du Saint-Empire Romain Germanique. Les nationalités et les frontières actuelles sont des notions pour le moins hasardeuses pour décrire l’histoire de l’Eglise… Si on évite les anachronismes, tout change !

Benoît XVI est Allemand. Là-dessus, pas de doute. Jean-Paul II était Polonais. Jean-Paul Ier et Paul VI étaient Italiens, nés dans le Royaume d’Italie. Jean XXIII, Pie XII et Pie XI aussi. A ce moment-là, vous commencez à vous demander à quoi sert ce billet de blog… Passons à Benoît XV. Il n’est pas né en Italie, mais près de Gênes, dans le Royaume de Sardaigne. OK, ça reste plutôt italien comme pays… On continue : Pie X est né en Vénétie, qui était en 1835 une province… d’Autriche-Hongrie ! Léon XIII est originaire de la Province de Rome, où il est né en 1810 : à l’époque, c’était… l’Empire Français. Pie IX vient des Etats pontificaux, Grégoire XVI de la République de Venise, Pie VIII et Léon XII des Etats Pontificaux également, et Pie VII est né dans le Saint-Empire Romain Germanique. Et ainsi de suite…

Alors vu d’aujourd’hui, tous ces papes sont bien sûr Italiens. Mais à l’époque, les cardinaux devaient tout de même considérer qu’ils faisaient preuve d’une sacrée ouverture d’esprit en choisissant comme pontife des cardinaux venant de pays étrangers, surtout dans des périodes où les rapports entre ces Etats n’étaient pas forcément des plus amicaux. Cela fait des siècles que l’on ne se contente pas de choisir un Romain comme Évêque de Rome, mais qu’on n’hésite pas à aller chercher un peu plus loin. Je doute que pour les hommes du XVIème ou même du début du XIXème siècle, un Toscan, un Milanais, un Romain, un Génois ou un Vénitien étaient de la même « nationalité ».

Bref, l’éventualité d’un Pape non-Italien en 1978 et celle d’un non-Européen aujourd’hui ne sont pas si révolutionnaire qu’on veut nous le laisser penser… L’Eglise ne s’est jamais arrêtée à Rome, ni à l’Italie !

***

Quant aux Papes Français, on en compte généralement 14, en tenant compte des limites actuelles de la France. L’un d’eux, Léon IX, a en fait vécu dans le Saint-Empire. Notons aussi une excellente filière corrézienne chez les Papes, lorsqu’ils étaient installés en Avignon, qui a donné Clément VI, Innocent VI et Grégoire XI. Aujourd’hui, la Corrèze ne donne plus de Papes, mais des Présidents de la République. Tout se perd…

Advertisements

Responses

  1. Amusante, cette histoire de filière corrézienne !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :