Publié par : Goéland | 10 septembre 2013

Chronologie

Infographie Le Monde

Sélection d’articles de LeMonde.fr sur la Syrie.

  • Mercredi 21 août : 

Syrie : l’armée accusée de bombardements massifs et d’attaques chimiques

  • Jeudi 22 août : 

Edito : Syrie : l’indignation ne suffit pas

  • Vendredi 23 août : 

Syrie : une « réponse proportionnée » est imminente, selon Fabius

  • Samedi 24 Août : 

La marine américaine renforce sa présence en Méditerranée

  • Lundi 26 Août :

Syrie : le crime de trop appelle une riposte

Les Etats-Unis face à l’option militaire en Syrie

  • Mardi 27 août : 

Une réplique militaire contre la Syrie ne serait qu' »une question de jours »

La Syrie promet de se défendre

  • Mercredi 28 août :

La France soutient l’option militaire contre Damas

  • Jeudi 29 août : 

Les éventuels scénarios d’une opération militaire

Intervention en Syrie : les intérêts économiques ne sont pas absents

  • Vendredi 30 août : 

François Hollande au « Monde » : « Il ne s’agit pas de renverser le dictateur syrien »

Syrie : « Il est dangereux que les menaces d’un président sonnent creux »

  • Samedi 31 août : 

Syrie : Obama attendra un vote du Congrès

L’armée française prête à intervenir en Syrie avec les Américains

  • Dimanche 1er septembre : 

Syrie : Obama temporise, Paris publie ses preuves

« Non aux frappes symboliques. Oui aux frappes utiles en Syrie »

  • Lundi 2 septembre :

Syrie : la présidence Hollande prise à contre-pied par la décision américaine

L’armée syrienne a « le doigt sur la détente », Moscou critique une « absurdité totale »

  • Mardi 3 septembre :

Le tir d’un missile d’essai américano-israélien en Méditerranée alerte la Russie

Au nord du Liban, pro et anti-Assad se tiennent prêts pour la bataille qui s’annonce

  • Mercredi 4 septembre :

Syrie : une coalition est en train de naître, selon Kerry

Une réplique américano-française s’impose en Syrie

  • Jeudi 5 septembre :

Le dossier syrien empoisonne le G20

Syrie : trois navires de guerre russes se dirigent vers la Méditerranée orientale

  • Vendredi 6 septembre :

Téhéran menacerait les intérêts américains en cas d’attaque sur Damas

Impasse diplomatique sur le dossier syrien au G20

  • Samedi 7 septembre :

La France isolée en Europe pour frapper Damas

Obama promet que la Syrie ne sera pas un nouvel Irak

  • Dimanche 8 septembre :

Syrie : le Pentagone préparerait une opération d’envergure de trois jours

  • Lundi 9 septembre :

Damas accepte de placer son arsenal chimique sous contrôle international

Syrie : les Etats-Unis pris de court par l’annonce russe

  • Mardi 10 septembre :

Syrie : Obama salue la proposition russe

Les autorités françaises prises de court par l’initiative russe sur la Syrie

Syrie : une solution qui « sauve la face » de Poutine et Obama

En quelques titres, sur une vingtaine de jours, on assiste à l’horreur, aux réactions de plus en plus fermes, aux menaces de plus en plus précises, on voit les navires s’approcher des côtes syriennes, on sent le Moyen-Orient qui se crispe, on s’interroge sur la légitimité d’une action, on étudie les plans de bataille, on assiste aux hésitations de ceux qui ont trop menacé pour pouvoir reculer, aux échecs diplomatiques du G20, et soudain, tout à coup, une solution – bien minime et temporaire, mais réelle – apparaît ; la tension redescend, les grandes puissances qui s’affrontaient s’apaisent soudain.

Là-bas, la guerre se poursuit, les réfugiés continuent de quitter leur terre, les enfants, les femmes, les hommes meurent toujours ; mais le risque d’embrasement de toute la région – pour ne pas dire de toute la planète – semble s’éloigner pour l’instant.

Presque comme par magie. Evidemment, j’imagine qu’il y a eu un travail intense des diplomates pour parvenir à cette minuscule proposition russe qui permet de calmer les esprits les plus belliqueux. Cela ne s’est certainement pas fait par magie.

Mais qui nierait qu’il y a certainement eu un événement, une étincelle, entre l’impasse diplomatique du G20, le 6 septembre, et la proposition des Russes, le 9, qui a permis une éclaircie dans une situation bien sombre ? Il manque quelque chose dans cette série d’article sur la Syrie. Il n’y a pas de mention de cette étincelle d’espoir.

Etincelle si petite que Le Monde ne lui a pas consacré d’article.

A peine une phrase.

Jeudi 5 septembre : Agenda 

8 septembre : Vatican – Appel du pape François à une journée mondiale « de prière et de jeûne » pour la paix en Syrie.

Alors, cet apaisement, simple hasard ou réponse du Prince de la Paix aux hommes de bonne volonté qui le prient ?

***

Pour autant, j’ai bien conscience que la guerre est loin d’être finie. Donc, on continue : #Prayforpeace !

Et je ne résiste pas au plaisir de vous citer un autre article du Monde :

Impasse diplomatique sur le dossier syrien

[…] Tous ceux qui espéraient un sursaut de dernière minute en ont été pour leurs frais, à commencer par le pape François. Son appel, lancé jeudi, à « écarter la piste vaine d’une solution militaire » en Syrie, est passé quasiment inaperçu. […]

Il fallait pourtant y croire, chers médias, à ce sursaut de dernière minute !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :